58 Boulevard Michelet 13008 Marseille

Copropriété : résumé sur les installations de sécurité incendie

fire-hydrant-947324_1920

Certains dispositifs doivent être installés pour la sécurité des habitants lors d’incendie. Les équipements mis en place sont vérifiés au minimum tous les ans. De plus, les plans et consignes de sécurité en cas d’incendie sont affichés dans certains immeubles.

 

  • Les extincteurs de fumée

Les immeubles de plus de 50 mètres de haut doivent être munis d’extincteur de fumée situés dans la cage d’escalier, la chaufferie et le parking (s’il existe).

Le nombre d’extincteur à installer dépend du lieu de l’installation (cage d’escalier, chaufferie, parking).

On ne peut pas installer des détecteurs de fumée dans les parties communes des immeubles.

–  Cage d’escalier : 1 extincteur / cage d’escalier.

–  Chaufferie équipée d’un chauffage au fioul : 2 extincteurs dans la chaufferie plus un autre extincteur si le lieu de stockage est différent.

 –  Chaufferie équipée d’un Chauffage au gaz : 1 extincteur à poudre polyvalente dans la chaufferie avec un panneau précisant qu’il est interdit de l’utiliser sur flamme gaz.

–  Parking : 1 extincteur pour 15 voitures et une caisse de sable à chaque niveau du parking. Dès que le parking dépasse 3 niveaux, des dispositifs d’extinction automatique sont obligatoires.

 

  • Blocs-portes coupe-feu

Les immeubles devant être équipés de blocs-portes coupe-feu dans les parties communes sont ceux dont la demande de permis de construire a été déposée avant le 5 mars 1987. Par ailleurs, le plancher bas du logement le plus haut est situé au maximum à 28 mètres au-dessus du sol.

Ils séparent les locaux des poubelles des autres parties du bâtiment lorsque ces locaux ne s’ouvrent pas sur l’extérieur du bâtiment ou sur des coursives ouvertes.

Ils sont équipés de ferme-porte, s’ouvrent sans clé de l’intérieur, dans le sens de la sortie en venant de ces locaux.

 

  • Obligation de ramonage

Le ramonage des conduits d’évacuation des gaz brûlés doit être réalisé au moins 1 fois par an. Toutefois, le règlement départemental qui fixe les règles au niveau des communes peut prévoir une fréquence plus importante.

Le ramonage doit être réalisé à l’initiative du propriétaire ou du syndic de l’immeuble par une entreprise qualifiée. Cette dernière doit remettre un certificat de ramonage lorsqu’il a été effectué.

 

  • Affichage des plans et consignes de sécurité

Dans les immeubles dont la demande de permis de construire date d’avant le 5 mars 1987, les plans des sous-sols et rez-de-chaussée sont affichés dans les halls d’entrée et près des escaliers et ascenseurs. Ils précisent les consignes de sécurité.

 

 

La mise à jour du carnet d’entretien  est nécessaire à chaque intervention afin d‘assurer l’historique et le suivi de l’entretien de l’immeuble

Des questions ?  contact@afcopro.com

0

Articles associés